Les investisseurs ayant une faible littératie financière sont deux fois plus susceptibles de posséder des crypto-monnaies que des gourous du marché: rapport de la Banque du Canada

Une nouvelle étude publiée par la Banque du Canada a révélé que les personnes ayant une faible littératie financière sont plus susceptibles de posséder Bitcoin que celles ayant un niveau d’alphabétisation plus élevé.

Le principal point de recherche de l’article était l’utilisation des «alternatives en espèces» au Canada tout au long de 2019; certains des points mis en évidence incluent l’adoption de crypto-monnaies et la possibilité d’une monnaie numérique de la banque centrale ( CBDC )

Selon le rapport, les paiements en espèces au Canada sont passés de 54% à 33% entre 2017 et 2019, car de plus en plus de personnes ont opté pour les cartes de crédit ou de débit. Il souligne que cette tendance a été principalement alimentée par l’essor du commerce électronique, d’où la facilité d’effectuer des paiements numériques. Néanmoins, la plupart des Canadiens utilisent encore des espèces dans les points de vente (PDS) locaux.

Données démographiques sur la propriété de la crypto

Les crypto-monnaies devenant de plus en plus médiatisées de jour en jour, l’enquête a révélé qu’au moins 89% des Canadiens ont entendu parler de Bitcoin . Parmi ceux-ci, 5% pour cent possèdent BTC tandis que 1,6% ont des portefeuilles dans d’autres actifs cryptographiques tels que Ether et Litecoin . En ce qui concerne les données démographiques relatives au sexe et à l’âge, les groupes qui connaissaient ou possédaient le plus Bitcoin appartiennent à des Canadiens jeunes, de sexe masculin, diplômés universitaires ou à revenu élevé.

Bien que ces données démographiques semblent favoriser les personnes ayant des compétences financières , la recherche a révélé que la propriété de BTC est plus corrélée aux Canadiens moins conscients financièrement, classant l’échantillon en trois où 47% avaient une littératie financière élevée suivie par la moyenne à 35% et finalement faible à 18%.

Il est intéressant de noter que 8% de ce dernier groupe ont déclaré posséder des actifs cryptographiques contre 4% des personnes très informées sur le plan financier

Cependant, la sensibilisation est toujours élevée parmi les plus alphabétisés financièrement, avec environ 93% ayant entendu parler des actifs cryptographiques au lieu de seulement 72% dans le groupe de littératie financière inférieure. Bien que l’espace des paiements numériques soit en plein essor, les chercheurs ont noté qu’au moins 86% des Canadiens n’ont pas l’intention de passer de l’argent liquide.